Ratn (Paris, 8ème)

Ratn signifie « joyau » en indien. Ce restaurant, situé dans le 8ème arrondissement de Paris, non loin des Champs Elysées, se décrit sur comme un lieu « élégant qui respire l’âme indienne, dans le respect de la tradition et de l’art culinaire du pays ». Le maître des lieux, Sanjeev Bhalla, nous invite à découvrir « l’art de la gastronomie Moghol Indienne », dans une ambiance qui, promet-il, nous transportera « dans l’Inde fascinante, secrète et mystérieuse »…

Le cadre.

Après avoir passé la belle porte d’entrée, Monsieur Bhalla se charge de l’accueil. Glacial ! Pas un sourire, froid et distant, d’une allure totalement nonchalante. Cet homme par son attitude me donne l’impression qu’on le dérange. Incroyable pour un manager de restaurant ! Si La Passion du Goût n’existait pas, et que j’étais venu pour mon seul plaisir, je ne vous cache pas que j’aurais immédiatement tourné les talons. Précisons que les membres du personnel sont beaucoup plus aimables que leur patron, qui leur fait bien du tort. Oublions cet accueil (même si c’est difficile) et concentrons-nous sur le reste, qui  je l’espère nous fera voyager…

Le cadre.

La salle est vide. Nous sommes les premiers clients. Le cadre, décoré dans le style indien, paraît raffiné avec de beaux couverts et de belles nappes sur les tables… Malheureusement la sous-nappe de la table d’à côté est tâchée… Les bougies présentes ne suffisent pas à combler le manque d’éclairage électrique (certaines ampoules sont grillées) : une ambiance tamisée peut être agréable pour dîner, à condition d’être en mesure d’apprécier le contenu de nos assiettes ou de nos verres… ce qui n’est pas le cas ici (il faudrait revenir au déjeuner). Parlons de la carte des vins : un large choix, pas toujours dans les bons millésimes (certains vins sont trop jeunes et encore fermés), à des prix ridiculement élevés. Prenons l’exemple des Hauts de Pontet-Canet, second vin du Domaine Pontet-Canet (Pauillac) : la bouteille du millésime 2004 est facturée 280 € ! Soit pratiquement huit fois sa côte du moment et trois fois celle du premier vin du domaine dans le même millésime… Le prix le plus honnête, si vous en avez les moyens, serait sans doute celui de la bouteille de Romanée Conti 2003 (facturée ici 23 000 €). Je me passerai donc de vin !

Soudain, en levant les yeux de la carte, je crois rêver : le patron traverse la salle, toujours de façon nonchalante, et vaporise du parfum sur le rideau de l’entrée ! Très vite, une odeur de vanille chimique envahit mes narines… heureusement que je n’étais pas en train d’apprécier un verre de Romanée Conti ! Je n’ai pas compris… en tout cas pour Monsieur Bhalla cela paraissait tout à fait normal.

Pour patienter, nous avons une (seule) galette de blé avec des petites sauces épicées. La sauce à la menthe fraîche et au poivre noir est très agréable. Les autres sont bien trop épicées à mon goût pour un début de repas, surtout si l’on compte boire du vin… Mais nous sommes dans un restaurant indien, il est normal de manger épicé ! Un détail me choque : le serveur place les sauces et le pain sur les autres tables alors que les clients ne sont même pas arrivés…

Pas de menu le soir, mais uniquement au déjeuner. Il faudra donc compter avec les prix très épicés de la carte… En demandant gentiment à Monsieur Bhalla de me faire des propositions, pour nous initier à la cuisine Moghol Indienne, j’ai encore le sentiment de le déranger. C’est d’un air lymphatique et presque agacé qu’il me propose de goûter de le l’agneau, du poulet ou des gambas… Je suis bien avancé ! Je commande donc en entrée des gambas marinées et dorées au Tandoor. Pour une entrée facturée 29 € ma déception est grande : les trois gambas dont la texture et les parfums n’ont vraiment rien de particulier, sont présentées sur un banal lit de salade et accompagnées de radis taillés en forme de parasols. Tout ceci me paraît un peu kitch dans la présentation… Disons que c’est le côté « Bollywood » qui veut ça ! Les radis, très doux, ont l’avantage d’apaiser le feu des épices… mais c’est tout.

Navratn Jheenga Tandoori : gambas marinées au safran, lait de coco et dorées au Tandoor.

Les mets suivants, de l’agneau, du riz et du caviar d’aubergine sont présentés dans des plats : on se sert donc « comme à la maison ». L’agneau est un peu sec, mais la sauce est goûteuse, et épicée comme il faut. Le riz est vraiment quelconque et bien trop épicé. Enfin le caviar d’aubergine est bon, mais ce n’est que du caviar d’aubergine… Je demande du pain, car avec toutes ces sauces cela me manque beaucoup. On me recommande du pain au fromage (8 € le pain..), mais ce dernier ne m’emballera pas vraiment (je n’ai pas aimé le goût du fromage fondu, proche de celui de La Vache qui Rit).

Galouti Shami kabab : gigot d'agneau, lentilles jaunes, menthe fraîche et épices.

Baigan Bharta Bahar : caviar d'aubergine et de tomate / Paniri Naan Nan : pain au fromage.

Il fallait que j’aille jusqu’au bout de cette (més)aventure : je me devais de goûter un dessert. Mon choix s’arrête sur une mousseline de mangue. Dessert simple a priori, donc il ne devrait pas y avoir de problème. Or, avant même de le goûter, la serveuse me porte le coup de grâce : l’assiette est ébréchée (une des choses que je ne supporte pas)… et je ne suis pas le seul à table à avoir ce problème. Le plus drôle c’est qu’après m’avoir servi, cette personne me vante la présentation du dessert en me précisant que la feuille d’argent est comestible. Fait-elle semblant de ne pas voir que l’assiette est dans cet état ? Ce n’est pas possible ! La mousseline a un bon goût de mangue, mais sa texture ressemble davantage à celle d’une soupe, qui plus est, horriblement sucrée.

Aam Ki Bahar : mousseline de mangue fraîche.

Une des additions les plus épicées de ma vie, car même dans ce quartier, cela fait mal de débourser plus de 80 euros (par personne) pour du riz trop épicé, trois gambas (très) ordinaires, un peu d’agneau (mal cuit), du pain au fromage et une soupe de mangue (trop sucrée).

Ratn

 

9, rue de la Trémoille

75008 Paris

Tél : 01 40 70 01 09

Site : www.restaurantratn.com

Ouvert tous les jours.

Menus : 21 € (déjeuner)

Carte : 70-90 €

8 réponses pour “Ratn (Paris, 8ème)”

  1. benoit
    5 décembre 2013 à 3 h 07 min #

    Notre expérience n’est pas comme le votre. Nous sommes fidèles au Ratn depuis quelques années. La cuisine est délicieuse et le restaurant est très beau.

  2. Mag
    10 janvier 2014 à 14 h 26 min #

    Je déteste ce genre de mésaventure. J’ai l’impression non seulement d’avoir perdu mon argent mais en plus mon temps et je me dis que je suis tellement mieux à dîner chez moi ! Juste pour savoir : quand vous n’appréciez pas un resto et que le serveur vous demande si ça s’est bien passé, vous répondez quoi ? Moi je n’ose pas le lui dire, mais je n’aime pas mentir.. Alors, en général, je fais comme si je n’avais pas entendu la question… C’est moche, je sais !

    • Baptiste
      10 janvier 2014 à 15 h 24 min #

      Depuis que ce blog existe, et dans la mesure du possible, je garde mes commentaires pour mes récits ! Question de discrétion…
      Un bon moyen de ne pas répondre « oui » à la question du serveur qui vous demande si tout s’est bien passé : un petit hochement de tête et un joli sourire ;-)

  3. BB
    17 février 2014 à 15 h 10 min #

    Sachez que le restaurant RATN a été remanié, sa carte, son service et ses prix ont été ajusté depuis qq mois

    L’accueil et les points qui ne vous correspondent pas dans cet article ont été amélioré.

    Evidemment ça reste un restaurant haut de gamme et la qualité des plats dépends des arrivages mais nous nous efforçons de fournir la meilleur qualité de plats et un service irréprochable à nos clients.

    Veuillez svp supprimer cet article de 2012 ou le réécrire en fonction des changements que nous avons pu effectuer

    • Baptiste
      17 février 2014 à 16 h 01 min #

      Hélas, comme le dit un proverbe indien : « Seul le bon souvenir chasse le mauvais souvenir »…

      • jack
        17 février 2014 à 16 h 03 min #

        Un très joli proverbe, plein de bon sens…

        • Baptiste
          17 février 2014 à 16 h 06 min #

          N’est-ce pas ? ;-)

  4. Gabriel
    22 mars 2014 à 14 h 08 min #

    Je dirai que c’est plutôt un bon resto indien à paris si ce n’est que l’un des meilleurs à paris.
    Et en plus, on est dans le triangle d’or. Vous pouvez pas avoir les prix du 10ème. Logique.
    J’y ai encore dîné la semaine dernière. Service courtois et pas lourd, cuisine exquise. Une bonne soirée de passé dans ce restaurant.

Un avis ou un commentaire ? C'est ici !