Les Jardins de Mandchourie (Paris 12ème)

L'allée Vivaldi, dans l'axe de la promenade plantée (Paris 12ème).

C’est en marchant le long de la promenade plantée, entre Bastille et Daumesnil, que je tombe sur un petit restaurant chinois, dont le menu annonce une cuisine typiquement mandchoue, riche en légumes, en jeunes pousses et herbes aromatiques. Ce jour-là il fait beau et la terrasse encore déserte et à l’abri du bruit de Paris me tend les bras… et elle n’est pas la seule : je suis accueilli très chaleureusement par trois jeunes femmes souriantes ! Même si mes hôtes féminines ne maîtrisent pas très bien le français, on leur pardonne sous tant de gentillesse… Soudain, le patron fait son apparition, et me présente la carte, à rallonge, comme dans quasiment tous les restaurants chinois… Au contraire de ces dames, Monsieur parle très bien le français, agrémenté d’un joli accent typiquement chinois. Je lui annonce que je souhaite goûter à cette cuisine de légumes, avec peut-être un peu de viande, mais que l’ensemble doit être léger. Je lui donne carte blanche. Il m’annonce d’emblée qu’il composera un menu spécial autour de celui à 22 €,  mais que cela ne me coûtera que 20 €. Attendons de voir, mais le tarif est déjà intéressant pour un dîner !

Le cadre, vue de la terrasse.

Pour patienter, avec la bonne bière Tsingtao (chinoise bien sûr), quelques cacahuètes fraîches. Bien meilleures que les cacahuètes grasses et trop salées habituelles. Etant le premier client, les plats arrivent et se succèdent très vite. Il faut noter qu’ils sont très copieux. On m’annoncera ensuite quelque chose qui me fera sourire : « je vous ai préparé de petites portions pour que vous goutiez à plusieurs plats ». Je n’imagine pas ce que doivent être les portions « normales » !

Cacahuètes fraîches.

Bière chinoise Tsingtao.

Cela commence très bien : la salade « tigre de Sibérie » est belle comme tout. Sa fraîcheur ne fait pas le moindre doute. La coriandre et le poireau qui la composent ne sont pas vraiment de saison, mais c’est la première fois que je mange quelque chose d’aussi frais dans un restaurant chinois… alors je ne vais pas chipoter ! La salade est bonne, mais malheureusement trop vinaigrée. Le tigre sans doute… Ce dernier écrase les subtiles saveurs de la coriandre, et le poireau quant à lui est complètement effacé. On se concentre donc sur un jeu de textures, avec quelques notes de sésame et de coriandre assez plaisantes. Mais tout cela manque d’équilibre.

Salade « tigre de Sibérie ».

La salade de bœuf confit et émincé est très goûteuse, et bien (trop à mon goût) épicée… Là encore, il faut se contenter du plaisir des textures, car les arômes s’écrasent les uns les autres. Le bœuf est délicatement émincé, mais présente ci et là quelques cartilages qu’on aimerait ne pas retrouver dans l’assiette. J’ai déjà la bouche en feu.

Salade de boeuf confit et émincé.

Arrive un gros beignet farci de racines de lotus et de viande de porc haché. Là c’est une réussite. Je regrette d’avoir  une bonne moitié de mes papilles désintégrées par le feu des épices pour ne pas pouvoir en profiter pleinement. Le beignet est comme son nom sur la carte l’indique, croustillant, le porc a bon goût et les racines de lotus apportent un jeu de textures « croquant gourmand » à l’ensemble pour mon plus grand plaisir. La petite sauce au gingembre, légère comme tout, accompagne ce bon beignet à merveille.

Croustillant farci de racines de lotus et de porc haché.

L'intérieur du beignet.

Après toutes ces « émotions », je m’attendais à ce qu’on m’apporte une douceur sucrée pour terminer le repas, et je découvre l’agneau au cumin, très copieux, accompagné de sa grande assiette d’haricots plats ! Les haricots sont bien préparés, agrémentés de graines de sésame, mais sont un peu tristes… L’agneau est assez gras, et le cumin, même s’il forme un bel accord avec la viande, domine trop le plat. Les oignons, poivrons et autres légumes présents sont crus et ne présentent aucun intérêt gustatif, si ce n’est d’apporter encore quelques saveurs à ce plat déjà bien chargé.

Emincé de gigot d'agneau au cumin.

Haricots plats.

Pour refroidir l’incendie et avant de passer aux douceurs, quelques quartiers d’orange. Attention aux dents si vous croquez dedans, l’orange sort du frigo ! Mais elle a du goût.

Fruits frais.

Enfin, le vrai dessert arrive. Des boulettes de riz gluant renfermant une crème de sésame noir (vraiment bon), et des beignets au cœur de lait froid et coulant (un peu moins bon). Une finale légère et douce bien appréciée.

Boulettes de riz gluant au coeur de sésame noir et perles de lait.

Pour résumer, Les Jardins de Mandchourie est un très bon petit restaurant chinois de quartier, proposant des produits d’assez bonne qualité, avec un personnel chaleureux et souriant et tout cela pour vraiment pas cher. On regrettera peut-être la profusion de plats sur la carte, le manque de finesse dans le dosage des épices et des saveurs, et le cadre côté terrasse qui mériterait un peu plus d’attention. En regardant les assiettes d’autres clients à la fin de mon repas, j’ai pu apercevoir d’autres spécialités du chef : les « croustillants de canard rôti » (sorte de nems bien dorés) et des plats de pâtes fraîches. Eh bien je peux vous dire que rien que pour les goûter (et pour le croustillant aux racines de lotus), je reviendrais volontiers… La prochaine fois je préciserai « pas trop d’épices » !

Quelques semaines plus tard (article mis à jour le 14 mai 2013)… Je reviens goûter aux plats que j’avais repérés la dernière fois. Ni voyez pas de la gourmandise, ce n’est pas mon genre… Je suis juste consciencieux ! L’équipe est toujours aussi souriante, aimable et vraiment patiente, car le moins qu’on puisse dire est que je suis venu avec une liste d’envies assez détaillée ! Je demande à goûter une nouvelle fois à la salade « tigre de Sibérie », mais avec un assaisonnement moins vinaigré, et « en demi », car j’aimerais garder de la place pour découvrir la fameuse « salade aux cheveux d’ange », les « rouleaux de canard croustillants », les pâtes fraîches, le riz sauté également… et les ravioles vapeur. On m’explique alors qu’il y a bien des ravioles à la carte, mais qu’elles sont cuites « au bouillon », et que les ravioles « vapeur » que l’on trouve ailleurs sont en général congelées… Va pour les ravioles au bouillon alors !

Je suis une nouvelle fois installé en terrasse, un lieu qui pourrait être si agréable s’il était mieux entretenu, ou plutôt, entretenu tout court. Vraiment dommage… Il suffirait juste de nettoyer le sol, de retirer ce bac à fleur en béton cassé, et de remplacer les végétaux desséchés des autres bacs par quelques fleurs, que l’on prendrait soin d’arroser de temps en temps. Les propriétaires sont soucieux du bien-être de leurs clients et de la qualité de leur cuisine, comment peuvent-ils laisser leur terrasse dans cet état ? C’est incompréhensible.

Revenons à notre assiette, ou à nos assiettes plutôt : il ne reste bientôt plus beaucoup de place sur la petite table ! La salade « tigre de Sibérie » moins vinaigrée est bien meilleure ainsi. Là, je l’apprécie. Les « cheveux d’ange », composés de tofu, sont bons et surprenants. Un sympathique jeu de textures, entre le croquant des herbes et le moelleux du tofu. C’est frais et savoureux.

« Cheveux d'ange ».

Le Chef m’a préparé un petit assortiment de ravioles, très différentes les unes des autres. Composées à l’extérieur de pâte de riz, elles sont délicieuses et bien proportionnées (épaisseur et texture de la pâte par rapport à la farce). Les rouleaux de canard, quant à eux, sont bien croustillants et ont beaucoup de goût.

Ravioles.

Croustillants de canard.

Les pâtes fraîches sont très bonnes, gourmandes avec leur œuf cuit façon omelette, leurs champignons noirs et leurs légumes croquants. Un peu trop grasses peut-être. Le riz sauté a belle allure et est vraiment bien cuisiné. Finalement, je n’aurais pas eu les yeux plus gros que le ventre, car toutes les assiettes repartiront vides…

Pâtes fraîches.

Riz sauté.

Un retour gagnant donc aux Jardins de Mandchourie, et un repas bien mieux apprécié que la dernière fois. Le Chef, amusé par ma curiosité, m’a promis de me faire découvrir de nouveaux plats quand je reviendrai. Cela sera avec plaisir !

Les Jardins de Mandchourie

 

 

34, allée Vivaldi

75012 Paris

Tél : 01 43 45 58 88

Ouvert tous les jours sauf le lundi.

Carte : 25 €

Menus : à partir de 10 € (déjeuner) et 15-20 €

2 réponses pour “Les Jardins de Mandchourie (Paris 12ème)”

  1. bonneau M
    2 février 2014 à 22 h 33 min #

    accueil sympathique et chaleureux à l’occasion du Nouvel An chinois. souci de satisfaire le client et de l’aider dans son choix, grandes portions et suggestion de prendre des plats différents afin de pouvoir goûter des légumes variés comme la chayote, la patate douce crue, la mâcre ou chataigne d’eau mais aussi du poisson cuit à point. des épices choisis et bien dosés.

  2. FAVIN
    30 juillet 2014 à 11 h 59 min #

    Bonjour, nous avons pu aller dans ce charmant restaurant (les jardins de mandchourie) en bénéficiant d’un coffret dakotabox qu’on nous a offert à Noel.
    Très familiale et conviviale, nous avons pu ainsi découvrir de nouvelles saveurs, le patron nous a fait gouter à des plats traditionnels. Nous y retournerons c’est sur
    Un grand merci cordialement

Un avis ou un commentaire ? C'est ici !