La Cigale Récamier (Paris 6ème)

La terrasse.

C’est une adresse bien connue des amateurs de soufflés. Depuis de nombreuses années, on peut y déguster cette spécialité préparée à merveille et déclinée en fonction des saisons. Gérard Idoux est le nouveau maître des lieux depuis 2004, date avant laquelle le restaurant s’appelait simplement « Le Récamier ». Depuis, il l’a rebaptisé « La Cigale Récamier » en souvenir du nom de son ancien restaurant, « La Cigale ».

C’est le printemps et la terrasse du restaurant, situé dans une impasse calme, semble bien agréable. La clientèle, il faut le dire, fait très « bobo rive-gauche Bon Marché ». A mon arrivée, le personnel semble débordé : au moins cinq serveurs me passent devant sans me saluer ni m’accueillir. J’aimerais juste pouvoir m’assoir à la table que j’ai réservée. Je parviens à intercepter un serveur, qui me place. Je note quelques rafistolages à prévoir dans la déco (notamment un trou dans le mur qui ne fait pas très « rive Gauche » pour le coup). De plus, la forte et incessante sonnerie du téléphone n’est pas très agréable si on a la malchance de ne pas avoir de table en terrasse. J’avais entendu des critiques sur le côté aléatoire de l’amabilité du service en fonction des jours et des personnes. Je vous le confirme, certains sont aimables et patients (et heureusement majoritaires), d’autres un peu plus pressés et moins courtois. Rien pour grignoter en attendant, mis à part quelques tranches de baguette fraîche et d’assez bonne qualité. Les soufflés arrivent au bout d’un petit quart d’heure.

Soufflé à la roquette et au coeur de gorgonzola.

Ils ont fière allure. Mais encore un détail me choque, encore un trou, mais pas dans le mur. Le visage de Juliette Récamier, peint sur le bord de l’assiette, a failli être ébréché avec celle-ci. Les assiettes ébréchées, je ne supporte pas. Passons et goûtons. Le soufflé au cœur de gorgonzola et roquette est superbe, aérien et gourmand à la fois. Ou comment se faire plaisir en ayant l’impression de manger un nuage. La texture du soufflé est parfaitement maîtrisée. La roquette, mixée, est incorporée à la préparation. Le gorgonzola, en partie fondu (là est le secret !) se dévoile progressivement au fur et à mesure de la dégustation. Le soufflé à la farine de blé noir et aux champignons des bois est lui aussi très réussi. L’onctueuse sauce aux champignons (avec champignons entiers) se marie très bien au goût particulier du blé noir, toujours dans une texture aérienne et dense à la fois.

Soufflé à la fraise et réduction de balsamique.

La serveuse (faisant parti du groupe des « plus pressés et moins courtois ») ne se donne pas la peine, ou ne prend pas le temps de « faire les miettes », ce qui est regrettable dans un tel restaurant. Le soufflé à la fraise (dans sa version « demi ») et réduction de vinaigre balsamique est un ton au-dessous des soufflés salés. Le parfum de fraise est très agréable, l’intérieur du soufflé est d’une belle couleur rose pâle, mais malheureusement un peu trop sucré. Le filet de réduction de vinaigre balsamique, sur le sommet du soufflé, ne parvient pas à contrebalancer ce léger excès de sucre. Quelques petits morceaux de fraise auraient également été les bienvenus…

En résumé, si vous aimez les soufflés et les terrasses, cette adresse est faite pour vous. Ne soyez en revanche pas trop regardant sur la taille (ridicule) des verres à vin type « ballon », sur l’ambiance de service parfois un peu expéditive, ni sur l’addition qui est tout de même un poil élevée, même pour un repas la tête dans les nuages.

La Cigale Récamier

 

4, rue Récamier

Paris 6ème

Tél : 01 42 22 51 75

Fermé le dimanche

Carte : 30-50 €

 

Un avis ou un commentaire ? C'est ici !