Emporio Armani Caffè (Paris 6ème)

Vue sur l'église Saint-Germain des Prés depuis la terrasse.

En plein Saint-Germain des Prés, en face de l’église, se trouvent la boutique Emporio Armani et son restaurant. Un restaurant  se définissant comme « reflétant le chic milanais et une élite qualitative gastronomique ».

La terrasse.

La carte est prometteuse : elle affiche de beaux produits et donne envie. Pour patienter, quelques biscuits tout simples mais pas mauvais, même si on aurait pu s’attendre dans un tel endroit à quelque chose de plus original à grignoter.

Pour patienter…

L’entrée, bien présentée, me paraît bien légère. En fait c’est pire : l’ensemble est très fade. Tout cela manque de goût. Le fenouil, déjà très peu expressif, est réduit au silence le plus total en matière d’arômes (à cause de l’huile utilisée pour l’assaisonnement ?). Les trois « perles de pastèque » symboliques n’apportent pas grand-chose au plat, ni les fins suprêmes d’oranges eux aussi trop peu nombreux. Les olives sont bonnes, mais j’aurais préféré les avoir à la place des gâteaux en apéritif… J’oubliais, le gressin à l’encre de seiche est immangeable, beaucoup trop dur. Juste pour la déco. En résumé : de beaux produits muselés, sans expression, qui n’ont rien à faire les uns avec les autres. Typiquement le genre de plat dont pourrait se sustenter Kate Moss. Mais pas moi !

Salade de fenouil, perles de pastèque, suprêmes d'orange de Sicile, olives Taggiasche.

Le service est efficace, mais une serveuse (italienne, comme apparemment tout le personnel de salle) a du mal à me comprendre et à me répondre en français, alors que l’anglais ne lui pose aucun problème. En Italie, on accepterait qu’on ne vous comprenne pas si vous parliez français au restaurant, mais là nous sommes en plein Paris !

Le plat arrive. Je commençais à avoir faim. Les palourdes, sur le dessus du plat, sont froides et amères. Le reste est heureusement chaud. Les supions et gambas sont de qualité mais… là encore tout est très fade. Je commence à me demander si je ne fais pas une crise passagère d’agueusie. Pas de sel, pas de relief, ce plat est bien triste. Copieux mais pas savoureux. Le chef ne goûte pas ce qu’il fait, ou alors il est malade. Le Manzoni Bianco 2010, perlant, frais et fuité me rappelle que mes papilles sont encore en vie.

Petites pâtes sardes aux fruits de mer.

Enfin pour terminer, et même si je n’ai plus faim après ces déceptions successives, la glace à la pistache, trop crémeuse (pourtant j’aime les glaces crémeuses) manque elle aussi de goût. La pistache n’est pas assez présente, elle est dominée par la crème. Les glaces sont turbinées « maison », mais le « fait maison » ne fait pas tout : la preuve. Si vous voulez manger la meilleure glace à la pistache du monde (selon moi), foncez chez Vivoli à Florence… Là vous sentirez le vrai GOÛT de la pistache, dans une glace crémeuse juste comme il faut. Les fraises, de bonne qualité, baignent dans un coulis un peu trop sucré qui se mélange à la glace fondue. Dommage.

Coupe de fraises fraîches, glace à la pistache.

Emporio Armani Caffè a tout pour être un bon restaurant : des produits de qualité bien choisis, une belle carte, de beaux dressages, un service (presque) à la hauteur, un cadre sympa. Mais l’essentiel dans un restaurant c’est le goût, et aujourd’hui le goût n’était pas vraiment au rendez-vous. Sans doute un mauvais jour…

Emporio Armani Caffè

 

149, boulevard Saint-Germain

Paris 6ème

Tél : 01 45 48 62 15

Site : www.massimomori.net

Ouvert tous les jours

Menus : 35 € (déjeuner)

Carte : 70 €

Un avis ou un commentaire ? C'est ici !