Les Gourmandises de Nathalie (Paris 7ème)

La devanture des Gourmandises de Nathalie.

Cela fait longtemps que j’ai mes habitudes dans cette belle boutique, où Nathalie Lagrange sélectionne le meilleur des confiseries de nos régions. Un vrai régal pour les yeux et les papilles. Vous y trouverez bien sûr les fameuses Bêtises de Cambrai, qu’on ne présente plus, les Négus de Nevers, les Coussins de Lyon, des miels et des bonbons traditionnels ainsi que des pâtes de fruit.

Gâteaux, sucettes, dragées...

Vous aimez les feuilletés pralinés (très recherchés paraît-il) ? Ici on vous en propose quatre sortes ! Il y a aussi le choix pour les nougats d’ailleurs : vous pourrez trouver chez Nathalie ceux de Montélimar, de Sault, de Draguignan ou encore d’Aix-en-Provence…

La belle boîte de Rigolettes Nantaises.

Négus et Pralines de Nevers, Calissons d'Aix et bonbons de toutes sortes.

Laissez-vous suprendre, et découvrez les Rigolettes Nantaises (fines coques de sucre fourrées à la pulpe de fruit), les Goudises du Périgord (noix du Périgord enrobées de caramel au beurre et à la crème, dans une enveloppe de sucre), les Mouchoirs de Cholais (pâtes d’amande pralinées enrobées de chocolat), les Quernons d’Ardoise (nougatine et chocolat) ou Les Vérités de Lapalisse (coques en sucre fourrées de caramels aux différents parfums). Nathalie et son équipe sauront vous guider parmi toutes ces douceurs…

Les Gourmandises de Nathalie

 

67, boulevard des Invalides

75007 Paris

Tél : 01 43 06 02 98

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h (le lundi de 10h30 à 18h30). Fermeture annuelle de mi-juillet à mi-août.

Une réponse pour “Les Gourmandises de Nathalie (Paris 7ème)”

  1. levinpourpre
    21 septembre 2012 à 11 h 44 min #

    Que de poésie dans certains noms de ces gourmandises :) Ca donne envie de goûter pour mieux comprendre le nom.

    Rigolettes, Vérites de la palisse et même des Goudises… Voilà donc un nom français qui existait probablement avant les ‘goodies’ inventés par le marketing actuel ;) Amusant…

Un avis ou un commentaire ? C'est ici !